Histoires : 16 infirmières travaillant dans un même département partiront en congé de maternité presque au même moment
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

16 infirmières travaillant dans un même département partiront en congé de maternité presque au même moment

Quelle sont les chances qu'une telle coïncidence survienne?

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
92 92 Partages

Dans des milieux de travail comprenant plusieurs femmes en âge de procréer, il arrive que deux ou trois femmes partent en congé de maternité à quelques semaines d'intervale. 

Mais quelles sont les probabilités que 16 femmes d'un même département tombent enceintes en même temps? 

L'histoire a fait les manchette aux États-Unis il y a quelques semaines. Un hôpital situé en Arizona compte 16 infirmières enceintes au sein de l'unité de soins intensifs. Et le plus inusité dans tout cela? Non, rien n'avait été planifié par ces femmes!

Certaines se sont même amusées à dire qu'il devait y avoir quelque chose dans l'eau pour qu'autant de femmes se retrouvent enceintes au même moment au centre médical Banner Desert à Mesa.

Deux d'entre elles ont dû subir des traitements de fertilité, mais lors d'une conférence de presse qui s'est tenue le 17 août dernier, les femmes ont assuré qu'il n'était pas question d'un pacte entre elles. Il ne s'agit que d'une heureuse coïncidence! Une bien étrange coïncidence, en tout cas!

Les infirmières ont déclaré qu'elles aimaient toutes aller ensemble à la cafétéria pour satisfaire leurs envies de femmes enceintes. De la crème glacée accompagnée de cornichons? Presque!

L'une d'entre elle aurait même demandé à un employé de la cafétéria s'il pouvait rendre le bar à salades plus attrayant pour les femmes enceinte et lui a suggéré notamment des cornichons et des olives. Et dès le lendemain, son souhait avait été exaucé!

On dit qu'il ne faut rien refuser aux femmes enceintes... Les employés de la cafétéria ont appliqué cette règle à la lettre!

Puisque les 16 femmes accoucheront entre les mois d'octobre et de janvier, leur département fera face à une importante pénurie de main-d'oeuvre. Elles travaillent au sein de trois unités de soins intensifs différentes au centre médical et les superviseures s'affairent déjà à trouver des solutions. 

C'est tout de même environ 10% de l'équipe médicale des soins intensifs qui s'absentera plus ou moins au même moment. Le département devra faire preuve d'une grande organisation durant ces quelques mois. 

Elles s'absenteront pour un congé de maternité d'une durée de 12 semaines puisque les acquis en matière de congés sont différents aux États-Unis. 

Quoiqu'il en soit, cette histoire étonnante ne risque pas de se reproduire de sitôt!

Partager sur Facebook
92 92 Partages

Source: https://www.demotivateur.fr
Crédit Photo: Facebook / Ashley Adkins, RN

Aimez / Commenter