Histoires : 48 labradors sauvés d’une usine à chiots

48 labradors sauvés d’une usine à chiots

Ils se nourrissaient même de carcasses d'animaux en décomposition.

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
1,913 1.9k Partages

La Société de prévention contre la cruauté envers les animaux (SPCA) a publié des informations concernant un sauvetage incroyable réalisé à Elmwood, dans le Wisconsin, aux États-Unis. 

C'était la troisième fois en un mois qu'ils se rendaient sur cette propriété. 

Cette fois, ils ont pu sauver 35 labradors adultes et 13 chiots de conditions insalubres terribles. 

Les chiens «vivaient en intérieur, dans des caisses de transport sales et minuscules, sans le moindre accès à de l’eau ou à de la nourriture», explique Kathryn Destreza, la directrice de la SPCA américaine. 

Ils se nourrissaient même de carcasses d'animaux en décomposition parce que leurs besoins essentiels n'étaient même pas couverts par le propriétaire.

Heureusement, une voisine ne supportant pas de voir des animaux gardés dans ces conditions a alerté les autorités. 

«Ce que nous avons découvert là n’était clairement pas approprié pour des chiens. Les chiots sont vendus pour de l’argent, mais peu de gens savent que leurs parents sont souvent gardés là pendant des années, forcés à se reproduire non-stop, et qu’ils vivent dans des conditions indignes, sans possibilité de socialisation, ce qui entraîne une qualité de vie pitoyable», continue Kathryn Destreza.

«Nous avons l’expérience et la capacité de nous occuper d’un grand nombre d’animaux, ainsi que les connaissances médicales et comportementales nécessaires pour apporter des soins spécialisés à ces pauvres bêtes vulnérables», assure Kathryn Destreza, en ajoutant que les animaux seront examinés et soignés avant d'être placés en adoption. 

Les propriétaires devront faire face à la justice. Stuart E. West, le propriétaire de l’usine à chiots, risque une peine de prison sévère même s'il s'est défendu d'avoir agi en toute légalité selon la législation en vigueur dans l'État. Le communauté espère qu'il sera condamné et que son cas servira d'exemple pour toute autre personne voulant abuser des animaux pour quelques dollars de profit. 

Une histoire à suivre. 

Partager sur Facebook
1,913 1.9k Partages

Source: incroyable · Crédit Photo: Courtoisie

Aimez / Commenter