Histoires : Ce bébé est abandonné à sa naissance à cause de son physique. Mais 30 ans plus tard, regardez ce qu'il est devenu!

Ce bébé est abandonné à sa naissance à cause de son physique. Mais 30 ans plus tard, regardez ce qu'il est devenu!

Un parcours incroyable

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
344 344 Partages

Jono Lancaster est né en 1985 et souffre du syndrome de Treacher Collins.

Cette maladie peut affecter la vue, l'ouïe et même la respiration. Le syndrome Treacher Collins peut également provoquer des déformations du physique de l'individu.

Il peut en effet creuser les orbites des yeux et provoquer une déformation des oreilles. 

Ce syndrome n'affecte cependant pas l'intelligence ni la capacité à ressentir les émotions.

À sa naissance, les médecins ont annoncé à ses parents qu'il ne pourrait probablement jamais parler ni marcher. Deux jours plus tard, ils l'ont abandonné en le laissant dans un orphelinat.

Jono a été adopté cinq ans plus tard par Jean, qui est devenue sa mère d'adoption. Il n'a jamais oublié son amour.

"Cette femme a beau être petite, elle a le plus grand coeur du monde. Cela fait 30 ans qu'elle adopte et qu'elle donne de l'amour à des enfants abandonnés." écrit Jono avant d'ajouter "Cette femme est un ange. Elle m'a été envoyée quand j'en avais le plus besoin. C'est ma mère, mon héros".

À partir de 20 ans, Jono a acquis assez de confiance en lui pour se regarder dans le miroir. 

"Je suis fier de moi et je suis fier de ma vie. Tout le monde m'a toujours sous-estimé et je leur ai prouvé le contraire." écrit Jono.

"Ma maladie a fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui.

Jono Lancaster a aujourd'hui 32 ans et il est en couple avec une ravissante jeune femme depuis longtemps. 

Le jeune homme est également porte parole pour les personnes atteintes du syndrome de Treacher Collins. Il fait notamment des discours dans l'école. 

Bravo à lui pour ce parcours admirable

Partager sur Facebook
344 344 Partages

Source: InspireMore · Crédit Photo: Facebook, BBC

Aimez / Commenter