Histoires : Ce couple a deux enfants atteints du syndrome de Down. S'interrogeant sur leur avenir, ils créent de l'emploi pour eux et tant d'autres!

Ce couple a deux enfants atteints du syndrome de Down. S'interrogeant sur leur avenir, ils créent de l'emploi pour eux et tant d'autres!

Génial!

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
144 144 Partages

Amy et Ben Wright avaient déjà deux enfants quand Amy est tombée enceinte de leur troisième enfant en 2004. Les médecins lui ont fait passer des examens et ont dit au couple que l’enfant pourrait naître avec le syndrome de Down. Ce qui s'est confirmé à la naissance de leur fils. Effrayés au départ, les Wright ne connaissaient pas grand-chose de la maladie, ni comment cela affecterait la vie de leur fils, Beau.

13 ans plus tard, les Wright sont maintenant 6 dans leur famille et ont aussi une fille atteinte du syndrome de Down, Bitty. Ils ont beaucoup appris sur les enfants spéciaux et savent maintenant pourquoi on surnomme ceux-ci « enfants-soleil ». S’ils ont fait face à de nombreuses difficultés (trouver de l’information sur le syndrome, une école qui accepterait leurs enfants et des parents dans la même situation qu’eux n’a pas été facile), ils disent qu’être leurs parents est une véritable joie tant ces enfants sont emplis d’amour et sans malice.

Beau et Bitty ont vite grandi et Amy et Ben se sont interrogés sur leur avenir en tant qu’adultes, surtout au niveau de leur indépendance, car 85% des personnes avec des handicaps intellectuels et un retard de développement sont sans emploi. Or, il leur est venu l’idée d’ouvrir un café dont tous les employés auraient un retard de développement ou un handicap.

Le café est devenu populaire et ils ont dû agrandir leur entreprise qui comporte maintenant 40 employés, le Bitty & Beau’s. Pour beaucoup d’employés, il s’agit de leur premier travail.

Pour un de leurs employés, Matt Dean, un autiste de 27 ans, directeur de la Première Impression, cet emploi n’est pas le premier, toutefois, il s’agit du premier qui lui permet d’entrer en contact avec la clientèle et il est excellent.

« Dans d’anciens emplois, je n’avais pas de collègues de mon âge et personne avec qui parler ou d’expérience avec les clients. Ici, j’ai tout ça et un sac de croustilles, je n’échangerais ce boulot pour rien au monde, » raconte Matt.

Partager sur Facebook
144 144 Partages

Source: Fabbiosa
Crédit Photo: Matt Ray | DailyMail

Aimez / Commenter