Histoires : Elle craignait qu'on lui dise qu'accoucher par césarienne n'était pas un vrai accouchement. Sa cicatrice, elle, en dit long.

Elle craignait qu'on lui dise qu'accoucher par césarienne n'était pas un vrai accouchement. Sa cicatrice, elle, en dit long.

Amour et sacrifices

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
103 103 Partages

Donner naissance est un moment unique. S’il n’est pas forcément agréable physiquement, mais en tenant son enfant dans ses bras, toute la douleur s’estompe.

Certaines femmes ont du mal à accepter de devoir subir une césarienne, pensant qu’il ne s’agit pas d’un véritable accouchement.

Raquel Maldonado est une maman californienne de deux enfants. Si elle a accouché par voie naturelle de Maison, la petite Alexa, elle, est née par césarienne.

À 32 semaines de grossesse, Raquel était effrayée par la procédure, mais elle n’avait pas le choix, sa fille se présentait par le siège.

Quand elle découvrit sa cicatrice, elle décida d’en faire une photo.

« Je n’ai pas l’impression qu’on m’ait volé une naissance ou rien de ce genre. Cette cicatrice prouve que je suis une maman dure à cuire. Je ne pourrais pas être plus fière de cette cicatrice. Je ne pourrais pas être plus fière de moi »

« Après l’opération, j’ai voulu voir à quoi ça ressemblait donc j’ai pris la photo, et honnêtement, j’ai craqué, ça avait l’air horrible … au début je ne voulais pas la poster, mais ensuite j’ai compris ce que voulait dire de partager ce voyage – il faut tout partager tout, même les parties moches ».

La vie de son enfant était en jeu et lui a permis d’accepter la situation et la voir différemment. Cette cicatrice montre ce qu’elle a accepté de subir pour lui donner naissance.

Mesdames, n’ayez pas honte de votre césarienne, voyez-la comme une preuve d’amour. Toutes ne peuvent pas accoucher par voie naturelle.

Partager sur Facebook
103 103 Partages

Source: Incroyable.co · Crédit Photo: Facebook

Aimez / Commenter