Histoires : Il sauve des chatons d'un site industriel et remarque après coup leurs grosses pattes d'ours

Il sauve des chatons d'un site industriel et remarque après coup leurs grosses pattes d'ours

​Un homme a trouvé six chatons abandonnés sur un site industriel sur lequel il travaillait, en septembre, à Montréa.

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
8,779 8.8k Partages

Un homme a trouvé six chatons abandonnés sur un site industriel sur lequel il travaillait, en septembre, à Montréal, au Québec. 

En le prenant pour les transporter dans un lieu sécuritaire, il a découvert que certains d'entre eux avaient des pattes vraiment spéciales, comme de gigantesques pattes d'ours! 

L'homme a emmené les chatons d'environ 7 semaines à l'organisme Chatons Orphelins Montréal. 

«Cet homme a réussi à attraper six chatons et l'un d'eux a tout de suite été adopté. Il savait que les cinq autres auraient besoin d'aide alors il a fait appel à nous», raconte Celine Crom de  Chatons Orphelins Montréal, à Love Meow. 

«Il y avait 2 femelles et 3 mâles: Chaplin, Vinny, Muslie, Alpha et Zia.»

Deux de ces chatons sont nés avec des pattes géantes et des «orteils» en plus. 

Les 5 chatons ont été accueillis par Isabelle, une famille d'accueil, pour être socialisés. 

Ils étaient tous actifs, joueurs et gentils. 

Ils sont tous devenus très affectueux! 

Alpha est le plus relaxe de la bande. 

Il est calme et il aime la compagnie des chats plus âgés. 

C'est lui qui a les plus grosses pattes. Il a sept «orteils» sur l'une de ses pattes. 

Muslie aime superviser ses frères et soeurs. 

Elle est curieuse et aime jouer. Elle aime particulièrement les jouets à plumes. 

Un mois plus tard, les cinq chatons se sont tous trouvés une belle famille. 

Alpha a trouvé le parfait papa humain. 

Muslie vit avec ses humains et elle a une grande soeur chat aussi! 

Comme quoi l'amour est possible, même lorsqu'on est différent! 

Partager sur Facebook
8,779 8.8k Partages

Source: Love Meow · Crédit Photo: Courtoisie

Aimez / Commenter