Histoires : La lettre de cette mère à propos du TDAH de sa fille porte à réfléchir...

La lettre de cette mère à propos du TDAH de sa fille porte à réfléchir...

Toute l'histoire ici...

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
57 57 Partages

Le rôle de parent n'est pas sans défi et certaines épreuves sont plus difficiles que d'autres.

Certains enfants nécessitent des besoins spéciaux. Aussi, les parents doivent redoubler d'efforts afin que leurs jeunes réussissent à s'épanouir.

Le site Awkward Mom rapporte l'histoire de Taylor Myers, une mère célibataire, qui attendait à la caisse au Walmart. Elle avait besoin d'encaisser son chèque de paie afin d'acheter des provisions. De simples courses qui l'empêchent de laisser sa fille Sophie sans surveillance.

La petite Sophie souffre de TDAH et fait souvent des crises. Durant les courses, l'enfant commençait à insulter sa mère, ce qui l'avait encouragée à la punir en ne lui achetant pas de croustilles. Une punition banale pour un enfant normal, mais qui génère une indignation hors du commun chez un enfant souffrant de TDAH" 

«Elle est implacable. Je sais ça. Je vis avec. Son TDAH et son petit cœur obsessionnel se retrouvent perturbés à propos de choses qu'elle juge injustes et cela ne s'arrête pas avant qu'elle ne s'endorme ou que quelque chose de très dramatique ne détourne son attention », a écrit Taylor sur Facebook.

Facebook

Taylor ignorait les gémissements de Sophie, en tendant la main à son fils, Mylo. Comme elle tentait du mieux qu'elle pouvait d'éviter de faire dégénérer la crise de sa fille, une femme derrière eux a déclaré « Oh pour l'amour du Christ, donnez-lui un biscuit pour qu'elle se taise! ». 

Taylor avoue qu'elle aurait pu « répondre d'une manière plus agréable. J'aurais pu lui expliquer que mon enfant de quatre ans souffre d'un TDAH assez sévère, que j'élève seule mes deux enfants, que je fais de mon mieux et que je n'ai pas d'autre choix que d'attendre la fin de sa crise ».

Mais, sur le coup de l'émotion, Taylor a simplement répondu « Elle a 4 ans et mêlez vous de vos c****es d'affaires! »

La scène a laissé la pauvre mère en sanglots de rage et d'épuisement. 

Facebook

Toutefois, à ce moment même, une autre cliente est arrivée, en s'adressant directement à Sophie. Elle lui a posé des questions pour la distraire, mais également pour soutenir Taylor quand la petite revenait sur le sujet des croustilles qu'elle n'aurait pas. 

La jeune mère est rentrée chez elle et a publié ceci sur sa page Facebook:

« Il suffit d'un commentaire pour casser quelqu'un. Vous ne savez jamais ce que quelqu'un traverse. Vous ne connaissez jamais les problèmes d'un enfant qui l'a amène à se conduire mal et, à moins que vous ne connaissiez le combat d'un parent pour un enfant comme le mien, vous ne pouvez pas me juger. Mais il faut aussi parfois un petit acte de gentillesse. Merci de nous avoir accompagnés. Merci de m'avoir soutenue. Les mamans doivent rester ensemble. »

Voilà qui est dit!

Partager sur Facebook
57 57 Partages

Source: Awkward Mom · Crédit Photo: Flickr

Aimez / Commenter