Histoires : La lettre de cette mère aux infirmières qui s'occupent de son enfant cancéreux vous fera fondre en larmes...

La lettre de cette mère aux infirmières qui s'occupent de son enfant cancéreux vous fera fondre en larmes...

Toute l'histoire ici...

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
8 8 Partages

Le fait de devenir parent d'un enfant malade peut prendre beaucoup de temps et d'énergie, en plus d'être constamment inquiet par rapport à sa santé.

Le site Mambee rapporte que c'est ce qui est arrivé à Shelby Skiles, dont la petite Sophie souffrait de problèmes respiratoires.

La pauvre petite a reçu un diagnostic à l'hôpital de lymphome, un cancer qui avait créé une grosse tumeur près de son coeur. 

Afin d'aider sa fille à surmonter la maladie, Shelby a créé une page Facebook, « Sophie the brave », qui compte actuellement plus de 50 000 abonnés. 

 

L'une des publications plus récentes de Shelby visait à exprimer sa gratitude aux infirmières qui dorlotent sa fille, quand elle se rend à l'hôpital. 

« Chers infirmières et infirmiers de la pédiatrie,
(Et incroyables infirmières techniques!)

Je vous vois. Je m'assois sur ce canapé toute la journée et je vous vois. Vous essayez si fort d'être inaperçus par moi et mon enfant. Je vois vos visages tomber un peu quand elle vous voit et pleure. Vous essayez de tant de façons d'apaiser ses peurs et de la réconforter. Je vois que vous hésitez à la coller ou à retirer ses pyjamas. Vous dites «je suis désolé» plus de fois en une journée que la plupart des gens disent «merci».

Je vois tous ces bracelets en caoutchouc sur vos bras et enroulés autour de votre stéthoscope, chacun pour un enfant que vous avez aimés. Je vous vois porter des tonnes de médicaments et de fournitures dans la chambre d'un enfant, alors que votre téléphone sonne dans votre poche pour vous appeler dans la chambre d'un autre. Je vois que vous mettez des gants et un masque et essayez de ne pas faire trop de bruit la nuit. Je vous vois trier des tas de perles afin que vous puissiez les donner à ma fille pour ajouter à son collier toujours croissant. Je vois que vous lui caressez sa petite tête chauve et que vous rangez ses couvertures autour d'elle. Je vous vois tenir la mère qui pleure qui a de mauvaises nouvelles. Je vous vois essayer de taper sur le clavier de l'ordinateur tout en tenant le bébé dont la mère ne peut pas être à l'hôpital avec lui.

Vous mettez de côté ce qui se passe dans votre vie pendant 12 heures d'affilée pour soigner des enfants très malades et mourants. Vous allez dans chaque chambre avec un sourire, peu importe ce qui se passe là-bas. Vous voyez le nom de Sophie sur le planning et venez nous voir même si elle n'est pas votre patiente. Vous appelez le médecin, la banque de sang et la pharmacie autant de fois que nécessaire pour fournir à mon enfant ce dont elle a besoin en temps opportun. Vous vérifiez mon moral aussi souvent que vous vérifiez son état. Vous êtes assis et me regardez me promener pendant 10 minutes même si votre téléphone bourdonne et que votre liste de choses à faire est longue d'un kilomètre.

Je vous vois utiliser votre téléphone comme un modèle pour peindre le personnage de dessin animé parfait sur la fenêtre du nouveau gamin qui vient d'arriver. Je vous vois acclamer avec tant d'enthousiasme pour le tour de l'enfant autour de la station des infirmières. Je vois que vous tenez des mains minuscules, que vous changez de draps sales, que vous traduisez des conversations médicales pour les parents et que vous vous essuyez les yeux en sortant d'une pièce particulièrement dure. Je vois que vous mettez des gants, des masques et une robe, puis faites une pause avant de suspendre un sac de chimiothérapie pour mon enfant.

Je vous vois. Nous vous voyons tous. Aucune quantité de casse-croûte ou de cartes ne peut exprimer pleinement votre appréciation. Vous es Jésus pour nous chaque jour. Nos enfants n'auraient pas ce dont ils ont besoin sans vous. Les mamans comme moi ne se sentiraient pas entendues sans vous. Vous sauvez nos bébés et nous ne pourrions pas le faire sans vous.

Amour,
Une maman qui voit tout ce que vous faites et qui vous aime tendrement.»

Les mots de Shelby sont tellement plein de sens pour tous les parents qui vivent une situation similaire... Les infirmières et infirmiers sont décidément des héros qu'on oublie trop souvent de remercier!

Partager sur Facebook
8 8 Partages

Source: Mambee · Crédit Photo: Facebook

Aimez / Commenter