Histoires : Londres pourrait enrayer le problème des sans-abris... voici comment.

Londres pourrait enrayer le problème des sans-abris... voici comment.

Tous les détails ici...

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
12 12 Partages

Toutes les grandes villes connaissent un problème de sans-abris. Ces gens qui n'ont pas été chanceux dans la vie sont souvent pris dans le cercle vicieux de l'itinérance, duquel il peut être difficile de sortir. 

Le site Demotivateur rapporte toutefois qu'à Londres, le problème pourrait trouver sa solution: un architecte a trouvé le moyen de les héberger temporairement. 

Les statistiques démontrent que le nombre de sans-abris dans la capitale britannique a augmenté de 77% depuis 2010, ce qui représente environ 6 500 personnes. 

Alors que certains tentent de les faire fuir en installant des pics un peu partout, d'autres cherchent des solutions plus humaines afin de contrer le problème.

L'architecte James Furzer a décidé d'élaborer des abris temporaires. 

James Furzer

Son invention consiste en des abris accrochés aux murs des immeubles à hauteur d'homme, qui seraient accessibles par une échelle repliable. 

Ces abris temporaires ne contiennent pas d'eau ni d'électricité, mais possèdent un matelas et même des espaces de rangement. 

James Furzer

L'architecte, soucieux du confort des plus démunis, a même pensé à installer des panneaux solaires afin de chauffer les abris. 

Les bâtiments actuellement construits sont gérés par une seule entreprise afin de faciliter le processus de négociations avec la ville de Londres, mais l'architecte a déclaré être ouvert à l'idée de discuter avec des propriétaires de maison afin d'y installer des abris. 

James Furzer

Une levée de fonds est actuellement en place sur Indiegogo afin d'aider James à récolter assez d'argent pour mettre en place ces prototypes, qui pourraient également intéresser d'autres villes que Londres. 

Voyez toutes les images de l'abri dans la vidéo ci-dessous:

 

Partager sur Facebook
12 12 Partages

Source: Demotivateur · Crédit Photo: Fotolia

Aimez / Commenter