Histoires : On lui dit que son bébé souffre d'eczéma. 3 jours plus tard, son père doit le conduire de toute urgence à l'hôpital.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

On lui dit que son bébé souffre d'eczéma. 3 jours plus tard, son père doit le conduire de toute urgence à l'hôpital.

Ce papa veut mettre tous les parents en garde contre ce symptôme anodin.

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
271 271 Partages

Quand un bébé a des symptômes inhabituels, normal pour un parent de s'inquiéter et de demander des conseils. 

Lorsque Rhian Brace a vu des petites boursouflures sur la tête d'Ernie, son bébé, il s'est fait dire qu'il s'agissait d'eczéma. Rien de bien critique... jusqu'à ce que les symptômes de son garçon prennent une toute autre apparence.

Source image : Love What Matters / Rhian Brace

Quelques-uns de ses proches l'avait incité à demander de l'aide médicale et c'est ce que le papa a fait. 

Au départ, Ernie ne paraissait pas en si mauvais état. 

Il ne faisait pas de fièvre et tout était normal. Tous ses signes vitaux paraissaient normaux également et il se nourrissait comme à l'habitude. 

Cependant, le papa avait noté une petit boursouflure à l'arrière de la tête. En nettoyant son bébé, du pus est sorti de la plaie. Ne sachant pas trop ce dont il s'agissait et craignant que ce soit contagieux, Rhian a bien nettoyé la tête de son enfant. 

Ernie ne paraissait pas souffrant et son père n'a rien noté d'autre. Or, trois jours plus tard, quatre autres plaies sont mystérieusement apparues sur la tête de son poupon. Et cette fois-ci les plaies ressemblaient à des ampoules infectées de pus. 

Source image : Love What Matters / Rhian Brace

C'est à ce moment que l'homme a su que le précédent diagnostic était erroné. 

Il a amené son bébé chez le docteur le jour-même, puis l'enfant a dû être confuit immédiatement à l'hôpital où il est demeuré plusieurs jours. Les médecins avaient du mal à trouver un diagnostique précis. 

Trois jours après le début de son hospitalisation, le verdict est tombé: il s'agissait du virus de l'herpès simplex. 

Nous avons tous tendance à croire que ce virus est bénin et en effet, il l'est souvent. 

Toutefois, chez les jeunes bébés, s'il n'est pas traité rapidement, il peut s'avérer aussi mortel que la méningite.

Chez les poupons dont le système immunitaire se développe à peine, l'herpès simplex peut s'attaquer à plusieurs organes vitaux dont le cerveau et les poumons. 

Heureusement, Ernie a pu être traité aux antibiotiques par intraveineuse, mais ce traitement a duré plus de deux semaines. Et ce n'est malheureusement pas encore terminé pour l'enfant. 

Source image : Love What Matters / Rhian Brace

Il devra ensuite poursuivre un traitement antiviral oral pendant 6 longs mois une fois de retour à la maison. Par ailleurs, il va devoir être suivi pendant quelques temps par les médecins afin de s'assurer que le traitement fonctionne adéquatement. 

Rhian a voulu partager son histoire avec les autres parents de nouveaux-nés. Un symptôme anodin chez l'adulte peut causer de grands torts à un jeune bébé. L'homme souhaite mettre les parents en garde contre ce genre de signes qu'il ne faut surtout pas prendre à la légère!

Partager sur Facebook
271 271 Partages

Source: http://www.lovewhatmatters.com
Crédit Photo: Love What Matters / Rhian Brace

Aimez / Commenter