Histoires : Un garçon de 6 ans se bat contre la rage et sa famille désespère de trouver un remède

Un garçon de 6 ans se bat contre la rage et sa famille désespère de trouver un remède

Tous les détails ici...

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
114 114 Partages

La rage fait encore des ravages, même aujourd'hui.

Le site Today rapporte l'histoire poignante d'un petit garçon qui se bat contre la maladie.

Tout a commencé quant Ryker Roque, 6 ans, est tombé sur une chauve-souris enragée alors qu'il était trop curieux.

Malheureusement, aujourd'hui, le garçonnet est sous anesthésie dans un hôpital d'Orlando, et ses parents tentent désespérément de sauver sa vie. 

Si jamais il survivait, il serait le troisième enfant à ne pas succomber à la maladie, presque toujours fatale. 

La famille tente aujourd'hui un traitement expérimentale afin de sauver la vie du petit Ryker. 

La terrible histoire a commencé quand le père du gamin, Henry Roque, a trouvé une chauve-souris malade. 

«  J'ai trouvé une chauve-souris et l'ai mise dans un petit seau. Je l'ai mise sur le porche et j'ai dit à mon fils de ne pas la toucher, sous aucun prétexte », a déclaré Henry Roque à NBC News.

« Donc, apparemment il aurait mis sa main là-dedans et l'aurait touchée. Il m'a dit que la chauve-souris l'avait griffé, alors j'ai rapidement lavé sa main avec de l'eau chaude et du savon durant cinq bonnes minutes », a-t-il poursuivi.

Les parents du gamin savaient qu'ils auraient dû immédiatement amener Ryker à l'hôpital, mais on cédé quand le garçon pleurait à l'idée de se faire vacciner. 

Mais une semaine plus tard, le pauvre garçon a commencé à se plaindre d'engourdissements aux doigts et d'un mal de tête. Son père l'a donc conduit à l'hôpital

Quand Henry Roque a mentionné la chauve-souris aux médecins, ceux-ci se sont alarmés. 

« Ils sont allés frénétiquement à la recherche d'autres médecins pour leur dire que c'était dû à une chauve-souris.  Nous avons eu une réunion et ils m'ont expliqué que c'était presque toujours mortel », a déclaré M. Roque.

La rage peut facilement être évitée si la personne est vaccinée avant l'apparition de symptômes. Toutefois, dès que la personne commence à être malade, le virus se propage au cerveau et est presque impossible à arrêter. 

Un traitement existe toutefois. Ce médicament a réussi à sauver deux autres enfants aux États-Unis et 18 personnes à travers le monde. 

Le créateur du traitement, le docteur Rodney Willoughby de l'hôpital pour Enfants du Wisconsin, ne veut pas commenter le cas de Ryker à l'heure actuelle, mais a déclaré qu'il consultait régulièrement des médecins afin de sauver des victimes de la rage à travers le monde. 

«Habituellement, vous êtes mort dans les trois jours qui suivent en l'absence de soins médicaux », a déclaré Willoughby.

« Il semble que la plupart des gens soient morts la première semaine après que le cerveau ait tué le corps », a déclaré Willoughby à NBC News. « Cela pourrait, par exemple, vous empêcher de respirer ou, dans de nombreux cas, empêcher le cœur de battre. »

« Nous pouvons "éteindre" le cerveau pendant que vous avez une chirurgie. Nous pouvons également l'arrêter pendant que vous avez la rage », a-t-il dit.

Today

« Tout hôpital qui peut traiter des maladies graves devrait être en mesure de traiter quelqu'un souffrant de la rage, a déclaré Willoughby. Il faut juste avoir l'endurance nécessaire pour le faire pendant deux semaines », a-t-il dit.

La maladie attaque le système nerveux. Elle peut rendre le malade ou un animal agressif et violent en raison d'une intense douleur. Les victimes finissent par tomber dans la coma et mourir, car elles ne peuvent plus respirer correctement. 

L''Organisation mondiale de la santé a déclaré que 55 000 personnes meurent de la rage annuellement, et que les chiens étaient la source de 99% de ces morsures mortelles.

Toutefois, vous pouvez survivre si vous êtes vaccinés peu après la morsure.

« La rage est probablement la pire maladie que j'ai jamais vue, a déclaré Willoughby. Chez les personnes, cela provoque des spasmes et de l'agitation. Vous savez que vous allez mourir ».

Toutefois, les gens qui sont traités pour la rage n'ont aucune douleur et aucun souvenir du traitement, puisqu'ils sont soignés sous sédatifs.

Les vaccins contre la rage sont toutefois rares aux États-Unis. Ainsi, les gens ne peuvent pas se faire vacciner à moins d'avoir été exposés au virus.

En attendant, le père de Ryker espère toujours que son fils s'en sorte...

Partager sur Facebook
114 114 Partages

Source: Today · Crédit Photo: Go Fund Me

Aimez / Commenter