Histoires : Un homme se présente dans un refuge pour animaux et il décide d'adopter un chien. La suite va vous bouleverser.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un homme se présente dans un refuge pour animaux et il décide d'adopter un chien. La suite va vous bouleverser.

WOW!!!

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
1,705 1.7k Partages

Le refuge était propre et les gens qui y travaillaient étaient sympathiques. Je venais à peine d'entrer que ce grand labrador noir dans son enclos a capté mon attention. Les gens du refuge m'ont dit qu'il se prénommait Reggie.

Je venais d'emménager dans cette ville et il manquait quelque chose à ma vie... C'est alors que j'ai décidé d'adopter un chien. Ce labrador, j'en étais sûr au fond de moi, qu'il serait un bon compagnon... C'est alors que j'ai quitté le refuge accompagné de Reggie et de ses possessions qui consistaient en plusieurs balles de tennis, une gamelle, une petite niche et une lettre scellée écrite par l'ancien propriétaire.

Je me suis vite rendu à l'évidence que j'avais surestimé ma relation avec les animaux... Les 2 premières semaines n'ont pas été de tout repos... Reggie devait s'adapter à son nouvel environnement... et je devais m'adapter à mon nouveau compagnon... Mais peut-être n'étions nous pas fait l'un pour l'autre...

J'ai essayé de lui dire les mots que les gens du refuge m'avaient dit qu'il connaissait... Quand ça lui tentait, il répondait, mais jamais il n'avait l'air de m'écouter quand je l'appelais par son nom... Après 4 ou 5 fois que je répétais son nom, on pouvait quasiment l'entendre soupirer et c'est alors qu'il obéissait à contrecoeur...

Après qu'il a mâché 2 paires de chaussures et qu'il a commencé à détruire mon divan, je savais très bien que ça n'allait pas être possible entre nous 2... Je n'avais peut-être pas assez de patience pour lui ou je n'avais pas assez d'amour à lui porter et il le ressentait... J'attendais donc maintenant avec impatience la fin de la 2e semaine pour aller le reporter au refuge... Alors que je m'apprêtais à téléphoner au refuge, je suis tombé sur ses anciennes affaires que j'ai prises et mises dans l'entrée... C'est alors que Reggie s'est mis à renifler et à remuer la queue. Pour la première fois depuis que je l'avais ramené du refuge, il semblait enthousiaste. Je l'ai donc appelé et il m'a à nouveau lancé un regard vide et il s'est couché au sol...

J'ai alors composé le numéro du refuge... mais j'ai raccroché aussitôt, car je venais de voir la lettre scellée de son ancien propriétaire. Je l'avais complètement oublié cette lettre... Voyons ce que son ancien maître avait à me dire!!!

À la personne qui adoptera mon chien :

Je ne peux pas dire que je sois heureux que tu lises cette lettre qui ne devait être ouverte que par le nouveau maître de Reggie. Je ne suis pas plus heureux de l'écrire... Si tu lis cette lettre, cela signifie que je viens de rentrer de mon dernier trajet en voiture en compagnie de mon chien... En embarquant dans la voiture, il savait que cette fois, c'était différent... J'ai apporté toutes ses affaires... Il savait que quelque chose n'allait pas et c'est pourquoi je dois tout faire pour que tout aille bien pour lui.

Voici donc quelques informations qui te seront utiles afin de te lier d'amitié avec lui... Comme tu as dû déjà le remarquer, il adore les balles de tennis. Plus il en possède, plus il est heureux. Il en a quasiment toujours deux dans sa bouche et il tente d'en faire rentrer une 3e. Il n'a pas encore réussi jusqu'à maintenant...

Il connaît quelques mots... "assis", "reste là", "viens ici" etc. Il sait également donner la patte et il réagit aux signes de la main. Il connaît également les mots "balle", "croquette" et "os". Si tu veux le faire écouter, les petites récompenses marchent bien, spécialement les petits morceaux de saucisses.

Ses vaccins sont à jour... Il est à noter que Reggie déteste profondément le vétérinaire. Bonne chance pour le faire monter dans la voiture pour t'y rendre avec lui.

Je te demande de lui laisser le temps de s'adapter... J'ai toujours été seul avec lui... alors la transition sera sans aucun doute assez difficile... Voici les informations cruciales que je repoussais à te dire, mais que tu dois absolument savoir...

Reggie n'est pas son vrai nom... Je ne sais pour quelle raison j'ai donné ce nom aux gens du refuge, je n'ai tout simplement pas été capable de leur donner son vrai nom... Leur donner son vrai nom ça aurait signifié que je ne le reverrais jamais... Son vrai nom est Tank... c'est ce que je conduis, c'est mon métier...

Si tu lis ce message et que tu habites dans la région, tu auras peut-être entendu parler de moi... J'ai demandé au refuge de ne pas le proposer en adoption tant et aussi longtemps qu'ils n'auraient pas reçu l'appel de mon commandant... Je n'ai plus aucune famille, donc je n'avais personne à qui le confier... Lorsque l'armée m'a annoncé mon déploiement en Irak, la seule requête que j'avais c'était qu'ils contactent le refuge s'il m'arrivait malheur.... Si tu lis cette lettre, c'est qu'ils ont tenu parole...

Pendant les 6 dernières années, Tank a été ma seule famille... alors j'espère que tu sauras lui faire une place de choix au sein de la tienne. Cet amour inconditionnel que je lui porte, c'est ce que j'ai emporté avec moi comme une source d'inspiration afin de faire don de moi-même pour protéger les autres. Même si je devais abandonner Tank pour le faire, je suis heureux d'avoir fait ce sacrifice. Il était pour moi l'exemple même de l'amour et du dévouement. J'espère l'avoir honoré en me dévouant envers mes camarades de combat.

Bonne chance avec Tank. Prends-en bien soin et donne-lui une caresse de ma part à chaque soir afin de lui souhaiter bonne nuit.

Merci pour tout,

Paul Mallory

J'ai replié la lettre et je l'ai remise dans son enveloppe. J'avais effectivement entendu parler de ce soldat qui était un homme de la région qui était mort au combat quelques mois auparavant et qui avait été décoré à titre posthume pour avoir sauvé ses 3 compagnons.

Je me suis alors penché et j'ai regardé le chien.

"Hey, Tank." ai-je murmuré... Il a soudainement relevé la tête et ses oreilles se sont redressées. Il était debout et ses ongles cliquetaient sur le plancher. Il s'est alors assis devant moi, la tête penchée... Sa queue se mit à battre l'air...

J'ai continué à murmurer son nom encore et encore... Chaque fois, la même réaction : ses oreilles se baissent un peu plus, son regard s'adoucit et son corps se détend alors qu'une vague de bonheur semblait traverser son corps tout entier. J'ai frotté doucement ses oreilles, j'ai gratté son dos, j'ai enfoui mon visage dans sa fourrure tout en le serrant contre moi.

"Maintenant, Tank, c'est juste toi et moi. Ton vieil ami t'a confié à moi et je vais prendre soin de toi." Tank a tendu la tête et m'a léché la joue...

"Tu veux jouer à la balle??" Ses oreilles se sont alors dressées d'un coup et il se rendit dans l'autre pièce... Quand il est revenu, 3 balles de tennis se tenaient dans sa gueule.

Partager sur Facebook
1,705 1.7k Partages

Source: demotivateur.fr
Crédit Photo: fotolia.com

Aimez / Commenter