Histoires : Un Népalais qui a sauvé la vie de deux Québécois reçoit une maison neuve

Un Népalais qui a sauvé la vie de deux Québécois reçoit une maison neuve

Sans lui, ils ne seraient plus là

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
654 654 Partages

Alors qu’un séisme meurtrier se déroulait au Népal en avril 2015, deux québécois des Îles-de-la-Madeleine, Dominique Vigneau et Jean-François Langford, ont été secourus par leur guide, Sunil Gurung.

Le tremblement de terre a commencé alors qu’ils étaient en randonnée en montagne. Leur guide a alors assuré leur sécurité en prenant les mesures nécessaires, toutefois, les Madelinots ont été bouleversés d’apprendre que sa maison avait été détruite par le séisme.

Avant de rentrer du Népal, ils ont fait appel à la solidarité et générosité des gens pour lui venir en aide : « On pensait recueillir quelques centaines de dollars rapidement avec nos amis et nos proches, mais ça s’est enflammé et on a réussi à ramasser 25 000$. Il y a eu un gros engouement aux Îles puis ailleurs. Il y a des gens d’un peu partout au Canada qui nous ont envoyé de l’argent. 

En deux à trois semaines, on avait pu envoyer l’argent.»

Cet argent a permis à Sunil Gurung d’améliorer la qualité de vie de sa famille.

« C’était vraiment émouvant de voir la photo de cette belle maison là, qui n’avait rien à voir avec ce qu’on a vu là-bas. »

Depuis le séisme, Dominique et Jean-François sont demeurés en contact avec la famille. « C’est Sunil qui nous a écrit pour nous dire que la maison était terminée. On sentait qu’il y avait de l’émotion. Il était très reconnaissant. »

Lorsque le séisme a eu lieu, ils se trouvaient au camp de base de l’Everest. « Il fallait redescendre et les sentiers étaient détruits, » explique Dominique.

Le guide a pris les bonnes décisions pour les loger de la façon la plus sûre possible et prendre les chemins appropriés.

« On a voulu s’arrêter pour boire et se reposer à un certain endroit, » raconte Dominique, « mais Sunil nous a dit qu’on devait continuer. Quelque 30 secondes plus tard, la terre a encore tremblé et une falaise s’est effondrée tout près de nous. »

Les Madelinots souhaitent retourner au Népal, malgré les moments dramatiques vécus, pour revoir Sunil et partager un repas avec sa famille, mais aussi pour revoir le pays, ses montagnes et le peuple népalais.

Partager sur Facebook
654 654 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Dominique Vigneau

Aimez / Commenter