Histoires : Un soldat intervenant après l'ouragan Irma découvre le plus petit survivant qui soit...

Un soldat intervenant après l'ouragan Irma découvre le plus petit survivant qui soit...

Un sauvetage émouvant!

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
2,426 2.4k Partages

Après l’ouragan Irma, de nombreux animaux se sont retrouvés sans foyer. Le caporal Orville Williams, a retrouvé un petit chaton roux sur l’île de Barbuda après le passage d’Irma, alors qu’il était déployé avec les militaires d’Antigua.

Il était en train de recenser les dommages sur l’île quand lui et ses collègues ont entendu un miaulement très faible. En descendant de son camion et en cherchant, il a fini par trouver le petit chaton.

« Elle était si petite… trop petite pour survivre d’elle-même, » disait Scott Cantin, à la tête des communications en cas de désastres pour World Animal Protection. « Alors ils l’ont emmenée dans le camion. »

Le chaton a été baptisé Irma et ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour en prendre soin, malgré leurs moyens limités.

« Les soldats demeuraient dans des baraques au port et le chaton est resté avec eux, » raconte Cantin. « Il y avait un endroit où ils lui donnaient de la nourriture et de l’eau. »

Une équipe de sauvetage de WAP est arrivée sur l’île, à la recherche d’animaux errants, et Williams a su de suite ce qu’il devait.

« Le soldat nous a dit : « Hé, comme vous rapportez des animaux, on a ce petit chaton et elle sera sûrement mieux avec vous. Si vous pouviez lui trouver une place, ce serait bien que vous la rameniez à Antigua. »

Alors, Cantin a accepté de la prendre, mais quand est venu le temps de partir, Irma ne voulait pas lâcher le caporal Williams qui l’avait sauvée. Et ce fût dur pour lui de lui dire au revoir. « Il était très attaché à elle, et quand ce fût le temps de partir il a dit « Pas de larmes maintenant. Irma va avoir une meilleure maison. » »

Irma est maintenant saine et sauve à la Humane Society d’Antigua et Barbuda. « Deux jours plus tard, je l’ai visitée au refuge et elle s’amusait tout en explorant. Elle est vraiment mignonne, curieuse et joueuse, » raconte Cantin.

« Une des choses les plus satisfaisantes de mon travail, ce sont les fins heureuses, parce qu’il y en a peu et lorsqu’elles arrivent, il faut les chérir, » conclut-il.

Partager sur Facebook
2,426 2.4k Partages

Source: The Dodo
Crédit Photo: World Animal Protection

Aimez / Commenter