Histoires : Une jeune Népalaise décède après avoir été forcée à dormir dehors durant ses règles

Une jeune Népalaise décède après avoir été forcée à dormir dehors durant ses règles

Toute l'histoire ici...

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
2 2 Partages

Une tradition hindouiste a coûté la vie à une jeune Népalaise le 8 janvier dernier. La femme de 21 ans est décédée asphyxiée en tentant d'allumer un feu pour se réchauffer, contrainte à passer la nuit dehors à cause de ses règles.

Le site Au Féminin rapporte que la jeune femme est décédée tragiquement, simplement car elle était dans sa mauvaise semaine du mois. 

C'est dans une région rurale du Népal, là où les températures frôlent le point de congélation, que le drame est arrivé. Qu'il fasse chaud ou froid, les femmes de cette région sont forcée de dormir dehors durant leurs règles. Elles sont donc obligées de s'abriter dans des huttes ou des étables insalubres jusqu'à la fin de leur cycle, qui les rend « impures ». 

Les femmes mariées sont généralement exclues quelques jours, tandis que les plus jeunes peuvent l'être durant une semaine complète. Mais il y a pire, les femmes qui viennent d'accoucher doivent passer jusqu'à un mois à l'extérieur de chez elles, dans des huttes appelées « chhau goth ». Ces abris insalubres et non chauffés ont déjà coûté la vie à plusieurs femmes, tout comme à celle qui est décédée lundi le 8 janvier. 

Les femmes de doivent également tenir un régime alimentaire restreint et se tenir loin des enfants, durant leurs règles. Elles doivent également s'éloigner des hommes, des icônes sacrées et du bétail.

La pratique appelée « chhaupadi » est très populaire dans l'est du Népal, mais aussi dans plusieurs régions de l'Inde et du Bangladesh. 

L'été dernier, une femme est morte, mordue par un serpent, alors qu'elle était contrainte à l'exil durant ses règles. D'autres femmes sont décédées en raison d'attaques d'animaux sauvages. Toutefois, la cause principale de décès de ces femmes durant leurs règles est l'asphyxie due à un feu pour se réchauffer. 

Le parlement du Népal a voté une loi en août dernier qui prévoit des sanctions contre les gens qui pratiquent ce rite, déjà interdit depuis 2005. Ainsi, les contrevenants risquent trois mois de prison et 30 $ de contravention. 

Certaines familles ont toutefois décidé de permettre aux femmes qui ont leurs règles de dormir dans des pièces isolées, ou en réduisant l'exil de ces femmes.

Toutefois, les mentalités changent plus lentement que plusieurs ne le voudraient. 

Que pensez-vous de cette tradition?

Partager sur Facebook
2 2 Partages

Source: Au féminin · Crédit Photo: Au féminin

Aimez / Commenter