Histoires : Une maman exprime ce que c'est d'être la “Gardienne” de la famille, de la façon la plus touchante qui soit

Une maman exprime ce que c'est d'être la “Gardienne” de la famille, de la façon la plus touchante qui soit

Un travail invisible.

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
5 5 Partages

Quand on est maman, on est aussi la gardienne. La gardienne de quoi exactement ?

C’est une question à laquelle une blogueuse et mère a répondu avec une publication touchante, devenue virale sur Facebook.

 « Je suis la gardienne.

Je suis la gardienne des horaires, des pratiques, des jeux et des leçons. Des projets, des fêtes et des repas. Des rendez-vous et des devoirs.

Je suis la gardienne de l’information, qui a besoin de nourriture 5 minutes avant qu’elle ne craque et qui a besoin d’espace quand il se fâche. Qu’il y ait des vêtements propres, que les comptes soient payés ou que nous manquons de lait. Je suis la gardienne des solutions. Des pansements, de kits de couture et de collations dans mon sac à main. Mais qui sait aussi calmer les émotions et sait mettre en sécurité.

Je suis aussi la gardienne des préférences. De ce qu’on aime ou n’aime pas. Des rituels avant le dodo et des dégoûts alimentaires.

Je suis la gardienne de la sécurité émotive, du réconfort, je navigue dans les sautes d’humeurs, je conserve les secrets et j’apaise les peurs.

Je suis la gardienne de la paix. La médiatrice des batailles, l’arbitre des disputes, je facilite la communication et je m’occupe des différents personnels.

Je suis la gardienne des inquiétudes. Les miennes et les leurs.

Je suis la gardienne du bon et du mauvais, des grands et des petits, du beau et du difficile.

La plupart du temps, le poids des choses que je garde me fait penser aux éléments dans la partie supérieure du tableau périodique. Plus léger que l’air, en me donnant l’impression d’être utile.

Parfois, le poids de tout ce que je garde me tire sous la surface, jusqu’à ce que je me débatte pour revenir à la surface et lutte pour reprendre mon souffle.

Parfois, ces choses que je garde me reviennent constamment en tête, attendant d’être oubliées. Elles éparpillent mes pensées et me gardent éveillée bien après que je me sois couchée.

Parce que toutes ces choses sont invisibles et intangibles, elles passent inaperçues jusqu’à ce qu’on remarque qu’elles manquent. Elles ne sont pas régies par un système et parfois elles sont prises pour acquis.

Mon mari et mes fils sont gentils et généreux, et ils m’aiment de tout leur cœur. C’est le meilleur travail que je n’ai jamais eu. Parfois, être la Gardienne est épuisant, car on a l’impression de le faire seule.

Pour toutes celles qui sont des gardiennes, je vous vois. Je connais le poids des choses que vous gardez. Je connais le travail invisible que vous faites, qui n’est pas rémunéré et n’a pas de congé maladie, mais qui permet à votre petit monde de tourner.

Je salue tout ce que vous faites. »

Partager sur Facebook
5 5 Partages

Source: Awkward Mom · Crédit Photo: Akward Mom

Aimez / Commenter