Histoires : Une mère refuse que son fils accepte un prix pour son assiduité scolaire, et ses raisons sont excellentes

Une mère refuse que son fils accepte un prix pour son assiduité scolaire, et ses raisons sont excellentes

Elle a de bons arguments

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
2 2 Partages

Plusieurs écoles remettent des prix variés à des élèves en fin d’année scolaire. Qu’il s’agisse de prix d’excellence, d’esprit de camaraderie ou même de dictée, ils sont sensés apporter de la motivation aux élèves afin qu’ils travaillent bien en cours. En temps normal, les parents sont enchantés de voir que leur enfant est récompensé, or, une maman a décidé de refuser un tel prix.

En effet, Rachel Wright n’a pas autorisé son fils JJ, 11 ans, à recevoir un prix reconnaissant son assiduité en classe, alors qu’il avait été présent à tous ses cours pendant l’année scolaire 2016-2-17. Et voici pourquoi :

« Pourquoi mon fils n’acceptera pas son prix de présence à 100%

Voici les quatre raisons pour lesquelles mon fils n’acceptera pas son prix pour son excellente présence.

Mon second fils sera récompensé prochainement à son centre de jeux parce qu’il avait une présence de 100% à l’école. Il adore aller au centre de jeux, il adore sortir avec ses amis, nous adorons quand l’école le récompense MAIS il n’ira pas. Voici pourquoi… »

« 1) Nous ne récompensons pas la chance.

Dans notre famille, nous pensons à autant de raisons possibles de célébrer nos enfants. Nous allons les encourager et les récompenser, mais avoir la chance de ne pas tomber malade n’en fait pas partie. Il a la chance de ne pas avoir eu de fièvre, d’avoir souffert d’un accident ou de vivre avec une maladie chronique.

2) Les prix d’assiduité excluent les plus faibles.

Dans notre famille, vous n’avez pas à avoir honte de votre santé, de votre vulnérabilité ou de vos faiblesses. Dans notre maison, vous n’êtes pas encouragé à propager des germes lorsque vous n’êtes pas bien. Dans notre maison, nous nous occupons de nous-mêmes et des plus faibles d’entre nous.

Pouvez-vous imaginer un lieu de travail qui, à la fin de chaque semaine, noterait les personnes qui n’ont pas été malades? Où tous les départements avec le moins de personnes absentes seraient récompensés devant tout le monde? Cela arrive dans les écoles tout le temps.

Pouvez-vous imaginer quel genre d’atmosphère cela serait pour des gens qui ont dû prendre des jours de congé en raison d’un deuil, d’un problème de santé mentale ou d’une maladie chronique?

Qu’est-ce que nous enseignons à nos enfants sur la valeur et le mérite? Que leur enseignons-nous en ce qui concerne le fait de prendre soin les uns les autres, des personnes malades ou handicapées de notre communauté? »

« 3) Il n’avait aucun contrôle sur sa présence à 100%.

Dans notre famille, vous ne faites pas l’éloge de quelque chose que vous n’avez pas fait. Il n’avait aucun contrôle sur sa présence. Je l’ai emmené à l’école et j’aurais pu décider de ne pas le faire. Je devrais obtenir la récompense (ou pas) pour sa présence.

4) Nous lui ferons manquer l’école 5 jours à la fin du trimestre.

Dans notre famille, nous valorisons l’école et le travail, mais nous connaissons aussi l’importance de se constituer des souvenirs et de nous reposer. Ainsi, notre fils terminera son année scolaire une semaine plus tôt et ira en Italie au lieu de fêter la fin des cours en regardant des films et en jouant aux jeux de fin d’année (avec la permission de l’école).

Même si je comprends tout à fait l’importance de l’assiduité, il doit y avoir une meilleure façon d’aider les familles et les enfants qui ne vont pas à l’école pour des raisons non réelles.

Le message que nous envoyons à nos enfants lorsque nous récompensons la participation est erroné pour de nombreuses raisons, il doit y avoir une meilleure façon de procéder. »

Que pensez-vous de ses arguments ?

 

 

Partager sur Facebook
2 2 Partages

Source: Fantastique.co · Crédit Photo: Facebook

Aimez / Commenter