Histoires : Une policière qui n’était pas en service a empêché un hold-up lors d'un événement de la fête des mères près d’une école

Une policière qui n’était pas en service a empêché un hold-up lors d'un événement de la fête des mères près d’une école

Elle a su quoi faire!

Publié le par Ultra Mignon dans Histoires
Partager sur Facebook
72 72 Partages

À Sao Paulo, au Brésil, une maman est vue comme un véritable héros.

Katia da Silva Sastre, 42 ans, est un officier de la police militaire. Elle se tenait près d’un groupe de femmes et d’enfants en compagnie de sa fille pendant son congé, à l’extérieur d’une école privée quand un homme, Elivelton Neves Moreira, 21 ans, les a approchés et pointé une arme de calibre 38 sur le groupe en annonçant un hold-up.

L’école tenait une fête pour célébrer la fête des mères.

L’homme a pointé son arme au garde de sécurité de l’école et essayé de lui prendre son portefeuille et son téléphone. Toutefois, il a été arrêté dans son geste par Sastre qui avait son arme sur elle et avait été alertée du danger par une femme, quelques secondes plus tôt.

Elle a rapidement réagi et a tiré trois balles sur l’assaillant, à la poitrine et à la jambe, alors qu’il tentait de faire feu.

L’homme est tombé sur le bitume et a lâché deux coups de feu en tombant, heureusement, il n’y a pas eu de blessés autre que l’assaillant. Sastre s’est dirigée sur lui pour le désarmer.

Attention, la vidéo qui suit peut contenir des passages choquants.

« Je ne savais pas s’il allait tirer sur les enfants, les mères ou le gardien de sécurité de l’école. J’ai seulement pensé à défendre les mères, les enfants, la vie de ma fille et la mienne. »

Elle l’a ensuite maîtrisé en attendant les secours.

Le Gouverneur Márcio França a complimenté Sastre, disant qu’elle a fait preuve de dextérité, de technique et de courage. « Elle allait à cette fête pour célébrer la fête des mères et une situation comme ça est arrivée. Elle a agi si précisément et si parfaitement que nous avons décidé de lui rendre hommage. »

Crédit image Twitter

L’assaillant est décédé de ses blessures à l’hôpital quelques heures après y avoir été emmené.

« Ce n’est pas idéal que le suspect décède. Nous aurions préféré que cela n’arrive pas, mais c’est un avertissement pour ceux qui prenne une arme à feu, qu’ils pourraient être tués car nos professionnels de la sûreté sont bien entraînés à protéger le public, » dit le Gouverneur França.

Bravo à cette mère qui a su réagir et probablement éviter bon nombre de morts.

 

Partager sur Facebook
72 72 Partages

Source: Fox News · Crédit Photo: Capture vidéo

Aimez / Commenter