Images : Lettre à son chiot décédé beaucoup trop tôt!

Lettre à son chiot décédé beaucoup trop tôt!

Lettre à son chiot décédé trop tôt

Publié le par Ultra Mignon dans Images
Partager sur Facebook
769 769 Partages

La seule mauvaise chose à propos des chiens c'est qu'ils ne peuvent pas vivre éternellement. 

Tout propriétaire de chien le sait et la partie la plus difficile c'est de savoir que son chien va mourir un jour et qu'on devra lui dire au revoir. 

Stephanie Jarstad est une photographe basée à Seattle. Elle et son mari, Michael, ont récemment subi la perte de leur husky âgé de neuf mois, Kolohe, à cause d'une maladie dégénérative du cerveau.

Alors que rien ne peut faire disparaître la douleur, l'une des meilleures choses que vous pouvez faire pour vous-même, et votre défunt meilleur ami, est de le commémorer magnifiquement.

Inutile de dire que Kolohe était trop jeune pour passer l'arme à gauche, le couple était dévasté.

La "Lettre à notre chiot dans le ciel" est déchirante et rappelle bien les sentiments que peuvent ressentir tout propriétaire de chien endeuillé.

"J'étais nerveuse à l'idée d'avoir un Husky, parce que je savais que tu allait avoir besoin de faire beaucoup d'exercice et je me demandais si je allais être à la hauteur de la tâche."

"Tu es né la même semaine que Michael et moi nous nous sommes mariés. Nous attendions ton arrivée avec impatience. Voici quelques choses que je ne t'ai jamais dites."

"Tu m'as transformé en coureuse et j'ai planifié mes semaines autour des jours où je pouvais t'emmener au parc canin."

"J'étais nerveuse quand nous avons sus que tu serais un Husky laineux, parce que je savais que j'allais passer l'aspirateur derrière chacun de tes pas."

"C'est rapidement devenu ce que je préférais à ton sujet. T'étreindre, c'était comme étreindre un nuage. Tu es l'oreiller le plus doux. Merci d'avoir absorbé toutes mes larmes avec ta fourrure incroyables."

"Maintenant, je ne peux pas imaginer notre début sans toi. Nous nous sommes rapprochés en tant que couple dans notre adoration mutuelle pour notre chiot doux. Tu illuminais nos vies et nous ne pouvons pas imaginer la vie sans toi dedans."

"J'étais nerveuse de t'aimer si profondément et de devoir faire face au destin déchirant de te dire au revoir un jour."

"Ce jour-là est venu beaucoup trop tôt. Je suis toujours dans l'incrédulité absolue que nous avons dû te dire au revoir. Je t'ai regardé 15 ans en deux semaines

"Je voudrais nettoyer tes dégâts pour les 15 prochaines années, pousser tes pattes arrières quand tu aurais été trop faible pour monter les marches.

"Mais, nous avons dû faire face à une maladie cérébrale dégénérative. J'aurais aimé pouvoir t'enlever ta douleur et te garder ici avec nous, si cela avait signifié que tu vives 9 ans au lieu de 9 mois."

Partager sur Facebook
769 769 Partages

Source: littlethings.com · Crédit Photo: littlethings.com

Aimez / Commenter