Images : Une chanteuse canadienne amputée décide d'immortaliser sa grossesse dans une séance photo hors de l'ordinaire

Une chanteuse canadienne amputée décide d'immortaliser sa grossesse dans une séance photo hors de l'ordinaire

Une première en son genre!

Publié le par Ultra Mignon dans Images
Partager sur Facebook
5 5 Partages

De nombreuses futures mamans immortalisent leur ventre en image, afin de célébrer la maternité et le corps des femmes. Or, une auteure-compositrice-interprète canadienne a décidé de pousser le concept encore plus loin.

Le site Yahoo Lifestyle rapporte que Christa Couture, âgée de 39 ans, a décidé de faire une séance de photos célébrant tant la grossesse que la condition des personnes handicapées. 

La future maman s'est confiée au réseau CBC en affirmant qu'elle voulait célébrer sa troisième grossesse en s'inspirant des séances photos déjà faites sur Internet. Mais selon elle, les résultats décevants. 

«Il n'y a pas une tonne de gens unijambistes, c'est vrai, mais ce n'est pas seulement que je n'ai vu aucune amputée dans les photos de maternité - je n'ai vu aucun handicap. Il s'avère que les séances photo de maternité, comme le reste des représentations de femmes facilement disponibles, abondent en corps minces et blancs. Et il n'y a rien de mal avec ces beaux corps, mais ils ne me ressemblent pas », a confié la chanteuse canadienne, qui avait dû être amputée d'une jambe à l'adolescence à cause d'un cancer des os. 

C'est alors qu'elle a eu l'idée de contacter la photographe Jen Squires, qui avait réalisé une série d'autoportraits titrée « Vitiligo », en lien avec cette maladie qui entraîne des décolorations cutanées. 

« Nous nous sommes connectées sur le fait de nous sentir différentes et de ne pas nous contenter d'accepter la différence, mais de trouver des moyens de la célébrer», a déclaré Christa à Yahoo Canada.

Photo: Jen Squires

Et comme bien des gens, Christa a confié que l'acceptation de son corps a été un « long processus ». Elle estime que ce sont les motifs floraux qui recouvrent sa prothèse qui l'ont aidée à faire la paix avec elle-même, il y a quatre ans. 

« Cela a décoré quelque chose que je tentais de cacher. C'est devenu quelque chose de beau. Et quand je me suis mise à aimer mon reflet dans le miroir en portant ma prothèse, je me suis plus facilement habituée à m'aimer lorsque je ne la portais pas », a confié la chanteuse. 

Photo: Jen Squires

«Les photos de maternité me rappellent à quel point mon corps a travaillé dur pendant la grossesse et à quel point il est difficile d'élever mon bébé, et comment le faire sur une jambe est encore plus dur que d'habitude », a-t-elle conclu. 

Partager sur Facebook
5 5 Partages

Source: Yahoo · Crédit Photo: Jen Squires

Aimez / Commenter