Images : Une femme voit un écureuil en bien piteux état et décide de lui offrir une métamorphose

Une femme voit un écureuil en bien piteux état et décide de lui offrir une métamorphose

Elle n'a écouté que son grand coeur!

Publié le par Ultra Mignon dans Images
Partager sur Facebook
591 591 Partages

Au Québec et dans le reste du Canada, les écureuils abondent, tant dans les grandes villes que dans les campagnes les plus reculées. Certains adorent ces petits rongeurs, qu'ils trouvent complètement mignons, alors que d'autres sont exaspérés du fait qu'ils viennent constamment se nourrir dans leur potager. Mais plusieurs n'hésitent pas à leur venir en aide lorsqu'ils voient de ces petites bêtes en mauvaise posture. 

Le site The Dodo rapporte que c'est ce qu'a fait une femme du nom de Jannet Talbott, qui vit sur un ranch, dans une région rurale de la province de l'Alberta. 

La ville la plus proche est situé à des kilomètres de chez elle. Malgré sa localisation loin des grandes villes, Jannet n'est pas seule et partage son terrain avec de nombreux animaux domestiques et sauvages. 

Photo: Courtoisie - Jannet Talbott

Or, il a quelques semaines, Jannet a vu l'un de ses compagnons sauvages en très mauvaise posture. La dame admirait l'écureuil qui mangeait une collation dans l'une de ses mangeoires pour les oiseaux. Comme plusieurs écureuils fréquentent l'endroit, Jannet est habituée de les voir aller et venir.

Elle a toutefois rapidement remarqué quelque chose d'inquiétant au sujet de ce petit rongeur qui mangeait alors.

« Je pouvais voir qu'il y avait quelque chose sur le côté de son visage. Je me suis rapprochée et j'ai pensé: "Oh mon dieu, c'est une énorme dent qui sort de sa bouche!" », a-t-elle expliqué au site The Dodo. 

Photo: Courtoisie - Jannet Talbott

Les dents des écureuils ne cessent jamais de pousser, mais s'érodent généralement au fur et à mesure que les petites bêtes se nourrissent. 

Pour ce pauvre écureuil, toutefois, sa dent était rendue tellement longue qu'elle touchait presque à son oeil, le mettant ainsi en danger. Jannet a donc décidé de venir en aide au pauvre animal, qu'elle avait prénommé Bucky.

Après plusieurs semaines, elle a réussi à l'attraper. 

«Un jour, je l'ai vu dans la mangeoire, c'était comme une intervention divine, je devais simplement l'attraper. Une fois que je l'avais dans ma main, je continuais à lui dire: "Je vais t'aider, Bucky, ça va aller." », a-t-elle expliqué. 

Mais Jannet a découvert que les problèmes de dents de Bucky étaient bien pires qu'elle ne l'avait pensé. 

Photo: Courtoisie - Jannet Talbott

« Sa bouche était un désordre absolu, ses incisives supérieures étaient enroulées autour et grandissaient dans sa bouche. Quand il mangeait, ses dents se frottaient sur son visage, il était si horrible à voir », a expliqué Jannet, qui a pris rendez-vous chez un vétérinaire, qui lui a dit que son cas était désespéré. 

Toutefois, comme les écureuils n'ont aucune sensation aux dents, Jannet s'est mise en tête de trouver un outil pour tailler les dents de Bucky afin de lui sauver la vie. 

Photo: Courtoisie - Jannet Talbott

« Je suis allée à l'étage et j'ai récupéré mon coupe-ongles. Je voulais que Bucky soit calme et gentil, je l'ai laissé se détendre un peu, puis j'ai récupéré mes outils, je l'ai emmailloté et je suis allée travailler. Cela a pris moins de 10 minutes, il était totalement détendu tout le temps, c'était une dentisterie sérieuse, mais c'était un bon patient », a-t-elle expliqué. 

Photo: Courtoisie - Jannet Talbott

« Je l'ai emmené à l'extérieur, et il a couru à une branche et a commencé à frotter ses petites joues. C'était comme s'il ne pouvait pas croire que ces dents avaient disparu, il a juste continué à se frotter le visage. Le jour suivant, je l'ai revu dans la mangeoire - et il a eu le sourire d'écureuil le plus étonnant sur son visage. Il était tellement heureux! », a-t-elle poursuivi. 

On espère que les dents de Bucky resteront d'une longueur normale à l'avenir!

Partager sur Facebook
591 591 Partages

Source: The Dodo · Crédit Photo: Courtoisie

Aimez / Commenter